Au secours, je dois faire un choix!

« Est-ce que je peux avoir un rendez-vous en coaching car je dois faire un choix important et je ne sais pas quelle direction prendre ? ». C’est une demande fréquente que je reçois en coaching d’orientation professionnelle et scolaire.

Vous connaissez ce sentiment d’être à un carrefour giratoire, de tourner, tourner et de ne pas savoir quelle est la bonne sortie ?

Ce qui vous empêche de prendre une décision ?

Aucun texte alternatif pour cette image

La peur de faire le « mauvais » choix, la peur des conséquences éventuelles, la peur de l’inconnu, la peur du « qu’en dira-t-on » et la peur de rater une autre opportunité !

Pourtant si la peur est là, c’est qu’une envie de changement se cache derrière elle. Si vous essayez de faire taire cette envie, cette petite voix intérieure, cela risque de devenir très inconfortable et c’est à ce moment exactement que mes clients me demandent de les coacher.

Pour trouver « la bonne » ou « une bonne sortie », il faut se laisser du temps pour s’écouter.

Je rassure d’abord mes clients en leur expliquant qu’ils posent quotidiennement environ 20.000 choix, la plupart heureusement de manière totalement inconsciente faute de quoi notre vie serait insupportable !

Ces petites décisions quotidiennes peuvent nous aider à nous entraîner à faire des choix plus importants. Comment ? En écoutant notre deuxième cerveau, notre intuition. Notre intuition c’est notre réservoir de mémoire corporelle.

Aucun texte alternatif pour cette image

Je ne mets pas de côté l’intérêt des listes des « pours ou contres » car elles reflètent la voix de la raison. D’ailleurs, nous avons là « la dream-team » des prises de décisions : intuition/raison. A côté de ce duo de choc la créativité et l’écoute de son choix « de cœur » sont indispensables.

Ensuite, j’explique à mes clients qu’un « mauvais choix » vaut mieux que pas de choix du tout. Si nous ne faisons pas « nos choix », ce seront les autres et les circonstances qui les feront pour nous ! Choisir c’est renoncer et renoncer dans une société qui nous fait croire que l’on peut tout avoir c’est difficile et libérateur à la fois !

Un petit guide pour faire des choix intelligents :

Se poser les 3 questions suivantes:

1)    Que suis-je capable de faire ?

Pour prendre une bonne décision il faut partir sur des bonnes bases à savoir bien connaître ses points forts, ses talents, ses ressources, ses points faibles et ses limites. Répondez spontanément aux questions suivantes :

–       Je pense à une période de ma vie où tout semblait simple, fluide : quels talents ai-je utilisés pour me sentir dans cet état de bien-être ?

–       Qu’est-ce que j’ai réussi les derniers mois, grâce à quels talents, compétences ?

–       Qu’est ce que je fais avec facilité, plaisir et qui me donne de l’énergie ?

Attention, si je ne connais pas mes limites je risque de faire des choix qui m’amèneront à l’épuisement.

Répondez aux questions suivantes :

–       Quels choix par le passé m’ont amené à m’épuiser et pourquoi ?

–       Quels choix passés ne respectaient pas mes besoins ? Comment en suis-je arrivé là ?

2)    Qu’est-ce que je veux faire ? Quels sont mes objectifs, mes désirs et mes valeurs ?

Il s’agit de définir sa boussole intérieure, de s’écouter régulièrement, de trouver son fil rouge de vie.

Quelques questions pour vous éclairer :

–       Si j’avais une deuxième vie disponible à quoi ressemblerait-elle ?

–       Qu’est-ce qui vaut la peine pour moi d’y mettre toute mon énergie même si je risque d’échouer ?

–       Quelles sont les personnes qui m’inspirent et pourquoi ?

–       Si je devais donner un seul conseil à un enfant pour son chemin de vie, quel serait-il ?

3)    Que dois-je faire ?

Aucun texte alternatif pour cette image

Le troisième pilier pour faire un bon choix est de tenir compte des réalités extérieures. Il s’agit d’un « sain réalisme ». Il faut également rester réceptif aux signes que nous envoie la vie : opportunités sur notre chemin, rencontres, … Pour être réceptif il faut se laisser du temps. Si vous vous roulez à 200 km/h vous ne verrez et n’entendrez pas les signes !

Finalement poser un choix « intelligent » c’est prendre une décision qui respecte l’équilibre entre ce que vous êtes, ce que vous voulez et ce qui est possible !

Choisissez une sortie, et continuez sur ce chemin !

Bonne route!

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.